Join us on Facebook Follow us on Linkedin Follow us on Twitter Contact us
école en ligne

Les écoles en ligne : une nouvelle opportunité pour le secteur éducatif français

La montée en puissance du e-commerce en Chine a amené de nombreux acteurs à digitaliser leurs activités, conscients de l’occasion à ne pas manquer.

De plus, la population elle-même adopte une nouvelle posture vis-à-vis des études. Continuer à se former aussi bien en langues que dans d’autres matières est devenu un vrai gage de valorisation sociale. Le slogan d’une plateforme chinoise de cours en ligne en est un exemple flagrant : « étudie et deviens une meilleure personne ! » (« 学习,成为更好的自己 »).

D’ailleurs, le secteur chinois de l’éducation va au-delà de la simple pédagogie. Il s’agit d’un véritable business pour lequel le tabou de l’argent n’existe pas. Les « écoles en ligne » (在线学校) aussi appelées « éducation digitale » (在线教育) ne sont pas un phénomène nouveau. Elles étaient encore peu reconnues, et le concept très peu exploité jusqu’à aujourd’hui.

Le boom des écoles en ligne constitue une opportunité en termes de communication pour les écoles françaises souhaitant se faire connaître auprès des étudiants chinois. En effet, ces derniers forment un contingent important parmi les étudiants étrangers en France. Ils représentent le deuxième plus grand flux estudiantin (source UNESCO, 2015) après le Maroc, avec un total de 28 760 étudiants chinois accueillis en France sur la période 2016-2017 (source Campus France).

Provenance des étudiants étrangers en France, selon les statistiques de l’UNESCO (2015).

 

L’avènement de l’ère digitale et la création de nouvelles perspectives d’éducation en Chine

Avec la montée en puissance du numérique, d’autres phénomènes ont aussi concouru au développement des écoles en ligne. L’ouverture progressive de la Chine sur l’Occident a eu pour conséquence une forte demande de personnes qualifiées, maîtrisant les langues étrangères notamment l’anglais. De la même manière, la croissance rapide de l’économie chinoise a permis à un plus grand nombre d’individus d’avoir accès à des formations spécialisées. Ainsi, de nombreuses « écoles » (classiques ou en ligne) ont été créées. Les écoles de langues classiques sont majoritairement choisies pour l’apprentissage des petits. Tandis que les adolescents, les étudiants et les personnes actives préfèrent de loin avoir recours à des cours de langues sur-mesure, en ligne.

Les formations spécialisées ont elles aussi le vent en poupe parmi les solutions digitales. En effet, des cours d’ingénierie, de mathématiques, de commerce et autres matières sont aussi accessibles en ligne. Ceux-ci complètent souvent les cours universitaires, permettant aux étudiants d’apprendre au travers d’une autre forme d’enseignement, d’approfondir des points particuliers ou de revoir des aspects mal assimilés. Cette variété de l’offre est à l’origine de la croissance exponentielle des cours en ligne. Selon la CNNIC (China Internet Network Information Center), on dénombre aujourd’hui en Chine plus de 171 millions d’utilisateurs de solutions d’apprentissage en ligne, dont 83% au moyen de leur téléphone mobile (soit 142 millions). Qui plus est, une grande majorité de ces utilisateurs fait partie de la tranche d’âge la plus en quête de mobilité, à savoir les 18-27 ans.

Taux total d’utilisateurs ayant recours à des solutions d’apprentissage en ligne (bleu), dont les utilisateurs ayant recours à leur mobile (rouge). Évolution entre décembre 2017 et juin 2018, selon les statistiques de la CNNIC.

 

Une alternative aux Massive Open Online Courses (MOOC) occidentaux

Le système chinois a très vite su différencier la notion de « cours à distance » et de « cours en ligne ». Á la différence de la première qui n’est pas toujours synonyme d’accompagnement régulier de l’étudiant par un enseignant, la seconde joue la carte de la proximité et de la flexibilité. Plusieurs typologies de cours sont apparues au cours des six dernières années :

  • Les cours donnés via une application de messagerie instantanée (WeChat)

Meisi Consulting (美思教育) est une société pionnière dans la commercialisation à grande échelle de ce service. Comme l’indique son slogan, celle-ci propose des cours et un suivi personnalisé sur WeChat, permettant aux « clients » d’apprendre « n’importe où, n’importe quand ». Le recours à cette application chinoise phare permet également aux utilisateurs de faire parvenir à tout moment une demande urgente à leur professeur ou à l’équipe pédagogique. Une caractéristique majeure de ce type d’écoles est qu’elles sont presqu’introuvables par les moteurs de recherche mais très présentes sur WeChat et connues de leurs utilisateurs.

  • Les cours proposés sur des plateformes intermédiaires (du type Fun Mooc)

Les plateformes telles que CCtalk (Hujiang沪江) ou Tongxun Ketang (Tencent通讯) permettent la création d’une bannière et mettent gratuitement à disposition des moyens de live streaming. De même, elles proposent de nombreux outils afin que des écoles ou des particuliers y promeuvent leurs activités et donnent des cours librement. Ces cours peuvent être gratuits ou payants (souvent pour des coûts dérisoires). Cette formule offre une expérience de cours réelle et permet la participation d’un grand nombre d’apprenants depuis leur téléphone, ainsi qu’une publicité sans précédent pour les écoles privées et les universités. Grâce à tout cela, le succès a été fulgurant.

Choix de cours d’informatique sur la plateforme CCtalk.

Choix de cours de finance sur la plateforme Tongxun Ketang.

  • Les plateformes développées et gérées par les écoles elles-mêmes

Cette alternative est similaire aux plateformes intermédiaires, à la différence qu’elle n’est dédiée ici qu’à une seule école. Souvent, il s’agit de structures spécialisées de grande taille proposant un nombre de services éducatifs très variés et payants. De plus, dispenser des cours via son propre site n’est pas incompatible avec la promotion de son activité sur une plateforme intermédiaire.

 

Un moyen de se faire connaître, de mieux accompagner et d’accueillir des étudiants chinois en France

Malgré la généralisation du numérique, pouvoir faire l’expérience d’étudier dans un pays étranger reste un facteur majeur d’ascension professionnelle et sociale en Chine. Comme l’atteste un étudiant chinois en France depuis 2011 : « il est vrai que pour réussir en Chine, il faut être allé à l’étranger et être le meilleur ». La raison ainsi évoquée explique pourquoi de nombreux étudiants chinois se rendent chaque année en France et dans d’autres pays afin de poursuivre leurs études. Cependant, le manque d’information sur les écoles ouvertes à l’international, les partenariats encore insuffisants et la peur de l’inconnu sont souvent synonymes de difficultés et de découragement pour eux.

Il est primordial pour une structure éducative intéressée par un développement à l’international de se faire connaître et de se donner l’opportunité de nouer des partenariats en Chine. Être apte à répondre aux interrogations des étudiants chinois est aussi un facteur essentiel. Pour ce faire, une connaissance approfondie des tendances du marché éducatif chinois, une compréhension des attentes de la communauté estudiantine et la possibilité de communiquer dans leur langue maternelle sont indispensables.

 

Vous êtes une école et vous souhaitez en savoir plus sur le marché de l’enseignement en Chine ? N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse info@shuo-digital.fr.